09/04/2004

SOUND


 

Un des projets réalisés par ORAS peu après la dissolution du collectif marque bien la continuité entre le Mass Moving et le Mass And Individual Moving.
 
Flash back : décembre 1974, dix-neuf membres du Mass Moving quittent Bruxelles en autocar à destination du Cameroun. C’est le 23 février 1975 que débute officiellement le projet Sound Stream, avec l’érection sur la plage de Nanga Ndjango (Kribi, Cameroun) de quatre orgues éoliens.
 
Quelques mois plus tard, cinq membres du Mass Moving, dont ORAS comme chef d'expédition, décident de rejoindre le cercle polaire (Stödi, Norvège) afin d’y placer le dernier maillon du Sound Stream.
 
Pour rappel, cette expédition vers le Grand Nord marquera la dislocation du Mass Moving ainsi que l’émergence du Mass And Individual Moving, en la personne d’ORAS.
 
C’est également dans le cadre du projet Sound Stream que fut érigé à Vlissingen, en 1975, le premier point d’orgue permanent, fixé au sol via une dalle de béton.
 
Une année après son érection, ce premier point d’orgue permanent est détruit lors d’une violente tempête. La ville se tourne alors vers ORAS qui accepte de reprendre le projet initié par le Mass Moving. Le 4 septembre 1976 est inauguré le premier Orgue éolien mondial.
 
Sept années plus tard, cet orgue sera à nouveau détruit (cette fois par des vandales) et remplacé le 3 juin 1983.
 
L’ensemble permanent érigé à Petten (Noord-Holland) en juillet 1990 - et démonté en novembre 2002 - s’inscrit dans la même logique d’Orgue éolien mondial.
 
A la différence de Vlissingen, Petten n’a pas participé au Sound Stream des années 70. Toutefois, la ville connaissait bien le concept pour avoir accueilli à trois reprises l’Orgue éolien itinérant.
 
En effet, parallèlement à l’Orgue éolien mondial, ORAS conçoit et réalise en 1978 un Orgue éolien itinérant, modulable. Comme son nom l’indique, l’Orgue éolien itinérant est exposé de manière ponctuelle et peut être très facilement monté ou démonté. Cet ensemble itinérant peut être qualifié "d’Orgue de troisième génération".
 
Depuis son inauguration en 1984 à Den Helder (Noord-Holland), l’Orgue éolien itinérant (dont il n’existe qu’un exemplaire) a été exposé à Aachen, Bonn, Anvers, Middelkerque, Leffinge, Paris, Vlissingen, Petten, Bergen aan Zee, Den Helder, … Le plus souvent, dans le cadre d’événements culturels tels que le "Festival des Vents" (La Défense, Paris, 1991) ou la Rétrospective "Reis naar een Nieuwe Tijdperk" (Middelkerque, Belgique, 1996). 
  
Actuellement, ORAS travaille à la conception d’un Orgue éolien de quatrième génération, réalisé entièrement en matériaux composites […]

Les commentaires sont fermés.