04/05/2004

PLATO


 

Par le biais d’une affiche annonçant le projet Disaster Simulation - Fade Away, ORAS fait en 1977 la rencontre fortuite de Bert Camstra, alors Directeur de la section Computergestuurd onderwijs de l’Université d’Amsterdam. L’impulsion est donnée. Ils décident de simuler une nouvelle explosion atomique, cette fois de manière virtuelle, via le système informatique Plato (ancêtre de l’Internet). La consultation s’effectue via des terminaux à écrans noirs.
 
Ainsi, le 3 novembre 1978, moins d’un an après Disaster Simulation - Fade Away, ORAS présente Plato: You are invited to take part in a worldwide computer communication event * This simulation of a real disaster is a monument.
It’s a work of Art * Please do not touch your keyboard, simulation runs by itself * After the simulation, you can share in a world wide computer conversation * It’s Apocalypse time.
 
Si Disaster Simulation - Fade Away a une portée principalement locale, Plato prend plutôt la forme d’un happening à l’échelle mondiale.
 
L’originalité provient également de la possibilité pour les utilisateurs du système Plato de re-créer à posteriori l’événement, stocké en mémoire.
 
L’événement, réalisé en commémoration de l’explosion atomique de Nagasaki, est suivi d’un échange d’idées entre les utilisateurs de Plato (originellement, réseau universitaire).
 
Ces confrontations ainsi que d’autres documents viennent compléter la simulation virtuelle.
L’ensemble se veut une "leçon sur un exemple d’art conceptuel" mais également une oeuvre d’art, au même titre que Disaster Simulation - Fade Away […]

Conception : Raphaël August Opstaele et Bert Camstra.

Programmation et réalisation: Peter Mattijsen et Markus Van Dijk.

Avec la participation de : Willem Van Der Avoird, Herman Claeys, Pierre Gonay, Barbara Hahn, Johan Opstaele, Joke Stoop et Anneli Stunnenberg.